vendredi 2 janvier 2009

La contre "insurrection qui vient" préventive




De la liberté comme nostalgie et comme projet

Surprenant gouvernement.

Surprenante MAM qui se felicite de son action en fin de semaine alors que,
alors que... Depuis le 11/11... Bravo, félicitation, c’est ultra moderne.

A l’ultra bourre, Morano vendredi qui accuse Fabius et autres PS de vouloir
mettre le feu aux poudres parce qu’ils comparent la tension grecque à la
notre, Française....
Mais Nadine vous êtes en retard, le boss l’a déjà dit lui même l’autre
jour !!

Selon Le Canard enchaîné de cette semaine, " Nicolas Sarkozy a dit craindre devant des députés UMP mercredi une explosion sociale en France semblable à celle de Grèce" et selon Le canard de la semaine dernière donc
avant les évènements de Grèce, il dit " Nous allons vers une série d’affrontements sociaux, VOIRE VERS UN AFFRONTEMENT SOCIAL.". !!!

En déplacement au Proche-Orient, Xavier Darcos a invoqué les "casseurs" et
"la brutalité" qui ont émaillé les manifestions lycéennes de ces dix
derniers jours et qui font craindre en haut lieu un embrasement semblable
à la situation grecque pour justifier le report de la réforme et la
reprise du dialogue.

"Je ne veux pas que la réforme des lycées soit otage de ces tensions sociales, de ces inquiétudes, de ces angoisses qui sont liées à d’autres raisons que des questions lycéennes", a dit le ministre sur Europe 1.
"Aujourd’hui, le climat ne se prête plus à parler sereinement. Ce n’est pas très grave que l’on repousse cela d’un an", a-t-il ajouté, appelant
chacun à retrouver son "sang froid".

"Il y avait à mon avis un risque considérable à maintenir la ligne. Si ça part, ça part et vous n’arrêtez plus le mouvement."

De son côté, François Fillon a estimé que le gouvernement n’était pas "à
trois mois près". "Cette réforme avait besoin d’explications et de concertation, nous ne voulons pas qu’elle soit annoncée avant les fêtes",
a déclaré le Premier ministre aux journalistes en marge d’une visite à
Orléans.

L’Utra pédagogie, on comprend pas.

Et dans le même temps ont apprend à la grâce de l’ultra-gauche journal
Figaro que:

"Les vigiles, agents de filtrage des aéroports et autres cerbères des
sociétés de surveillance reviennent en grâce au ministère de l’Intérieur.
«Le temps est venu de reconnaître la place du secteur privé dans la protection de nos concitoyens» , écrit Michèle Alliot-Marie dans un livre
blanc sur «la participation de la sécurité privée à la sécurité générale
en Europe», qu’elle dévoilera lundi à Paris. Ce document, auquel Le Figaro
a eu accès, est préfacé par le président de la République en personne."

"Sarkozy veut plus de place pour la sécurité privée, il parle même de
«coproduction» de sécurité à terme. Michèle Alliot-Marie accorde au
secteur privé un statut de partenaire qui augure de nouvelles formes de
coopération avec la police. Dans les dix ans qui viennent, avec 200 000
effectifs au total, le nombre de privés dans l’Hexagone sera équivalent à
celui des policiers et des gendarmes réunis."

Voilà l’Ultra co-prod sécuritaire.


"La civilisation boutiquière s’obstinait. On disait qu’elle craquait. Mais tout en craquant elle s’obstinait."


Bonne année 2009



par Bloom-Bloom




Aucun commentaire:

Publier un commentaire